On définit souvent une startup par son caractère innovant ainsi que son fort potentiel de croissance. Créer une startup sans argent est possible, mais bien vite pour rendre pérennne son projet, il est nécessaire d'actionner les bonnes solutions de financement au bon moment.

Fonds propres, levées de fonds, emprunts, aides financières : Tour d'horizon des différentes possibilités pour financer sa startup.

L'autofinancement

L'autofinancement ou "apport en fonds propres" des associés/de l'entrepreneur individuel est un financement interne. C'est le moyen le plus simple et le plus direct. Il est tout à fait possible de créer une entreprise sans apport conséquent néanmoins il semble nécessaire d'avoir un minimum d'apport en fonds propres avant de se lancer dans la recherche de tout autre financement externe.

La Love Money

Premier pas vers les financements externes : la Love Money est un financement provenant des cercles sociaux proches de la startup. Il s'agit d'une alternative relativement flexible en termes de délais et de conditions de remboursement. Le soutien financier des proches apporte également de la crédibilité vis à vis des banques. Parfois ce genre de financement n'a pas de contrepartie.

Le financement participatif (ou crowdfunding)

Majoritairement effectué via des plateformes en ligne, ce type de financement est un réel avantage pour les startups car il se fait par un certain nombre de particuliers et non pas un seul investisseur (ou une seule banque). De plus, une partie du contrôle de leur entreprise n'est pas cédé comme cela peut-être le cas lorsqu'on fait appel à des Business Angels. Cette méthode de financement repose sur une communication convaincante de la part de la startup qui porte le projet.

Les Business Angels

Des Business Angels (ou "investisseurs providentiels") sont des personnes physiques qui décident de soutenir financièrement une entreprise au caractère innovant en investissant une partie de leur patrimoine personnel.

Le prêt bancaire

Si nous ne l'avons pas énuméré plus tôt c'est parce qu'il s'agit d'une source de financement qui n'est pas des plus simples à obtenir bien que ce soit une méthode assez classique. Les banques exigent généralement un apport en fonds propres de la part des fondateurs du projet avant de pouvoir leur octroyer un emprunt bancaire.

Les autres aides

Désormais, les possibilités de financement sont multiples pour les porteurs de projet. Intégrer un accélérateur peut être un bon compromis pour lever des fonds. Les concours de startups peuvent également favoriser les rencontres avec des investisseurs. Il existe également des dispositifs tels que des aides publiques à la création d'entreprise (ACRE, ARE, CIR ou encore CII...) ou encore des dispositifs mis en place par les régions.

Vous êtes porteur.se de projet et vous cherchez la meilleure alternative pour financer votre entreprise ? Prenons un café ensemble !