Blockchain et agriculture : Comment peut-elle révolutionner le monde agricole ?

Sous le feu des projecteurs depuis maintenant quelques années, la blockchain a été popularisée par l’émergence des cryptomonnaies en 2008, et notamment du bitcoin. Son mode de fonctionnement novateur, en dehors des circuits traditionnels, trouve désormais de nombreuses applications dans des secteurs très variés. Véritable révolution pour les plus enthousiastes, phénomène de mode temporaire pour les plus sceptiques, la blockchain** est au centre de tous les débats et conquiert tous les jours de nouveaux secteurs.

Blockchain et … agriculture ?

Contrairement aux idées reçues, l’agriculture fait partie des secteurs qui innovent le plus de nos jours. Il est commun de penser qu’il existe un fossé entre les agriculteurs et la technologie, pourtant la réalité est bien différente. 79% sont équipés d’un smartphone et près de la moitié s’en servent au quotidien pour effectuer des tâches liées à leur exploitation. L’écosystème qui était autrefois réticent à l’intégration du numérique en est aujourd’hui friand au vu des opportunités qu’il peut apporter à son métier.

C’est donc dans ce contexte que la blockchain prend tout son sens au sein de l’agriculture. De plus en plus d’intermédiaires interviennent entre le producteur et le client final et il peut vous être difficile de suivre les produits et de relayer les informations durant ce processus. D’autre part, avec la croissance de la population mondiale à venir, l’intégration de nouveaux outils vous aidera à mieux réguler les flux et réduire les pertes.

Une transparence inviolable

Laits infantiles contaminés, lasagnes à la viande de cheval, oeufs au fipronil, l’industrie agroalimentaire est sans cesse affectée par des scandales de plus ou moins grande ampleur qui présentent parfois de sérieux risques sanitaires. La traçabilité des marchandises constitue un enjeu majeur pour regagner la confiance de vos clients finaux.

La start-up Ripe enregistre dans la blockchain le parcours des produits tout au long de la chaîne d’approvisionnement et rend ces informations accessibles à tous. La société WaBi permet, quant à elle, de placer un token (ou jeton) sur les produits afin de garantir leur authenticité. De telles applications peuvent vous permettre d’assurer une traçabilité plus rigoureuse, ou de certifier des labels tels que l’Agriculture Biologique ou le Label Rouge.

Simplifier les procédures

La blockchain peut également venir s’intégrer dans diverses démarches administratives auxquelles vous pouvez être confrontés. Filament permet d’enregistrer tous les contrats et transactions dans la blockchain afin de faciliter les interactions entre toutes les parties prenantes et d’empêcher toute modification. Tout se fait aujourd’hui sur papier voire encore simplement à l’oral, et il n’est pas rare que les termes des accords soient changés en cours de route.

Les “smart-contracts” peuvent également vous permettre d’établir instantanément des contrats dont les clauses sont déjà rédigées, de manière totalement sécurisée. Ils peuvent par exemple s’appliquer aux échanges paille-fumier, qui font souvent débat, ainsi qu’aux échanges de parcelles. Soulagez-vous des tâches administratives tout en renforçant la sécurité de vos données.

Optimiser les délais de paiement

Plus il y a d’intermédiaires dans une transaction, plus les paiements tardent à arriver. Vous pouvez bien souvent être payés pour votre production 30 jours après le départ des marchandises. Entre temps, il n’est pas rare que les conditions initialement fixées soient amenées à changer.

Afin de répondre à cette problématique, AgriDigital permet aux producteurs d’être payés le jour même. Un token vous est attribué quand vous vous séparez de votre production, lequel pourra par la suite être échangé contre de l’argent “réel”. Le paiement par token est une nouvelle forme de garantie sécurisée et quasi-instantanée.

Pour Yael Rozencwajg, fondatrice de l’organisation Blockchain Israël « l’intelligence se trouve dans les startups, avec, sur la partie agricole, un souci d’écoute des attentes de l’acheteur final. La blockchain sera très profitable aux entreprises qui s’y mettront rapidement ».

 

**Qu’est-ce que la blockchain ?

La blockchain est une technologie qui permet de stocker et transmettre des informations entre différents acteurs à l’aide de chaînes de blocs. Toutes les données contenues dans les blocs sont vérifiées par les utilisateurs de la chaîne et protégées par des procédés cryptographiques, ce qui empêche toute personnes d’altérer les données une fois leur validation. On parle d’architecture décentralisée puisque qu’il n’existe pas d’organe de contrôle unique, tel que la banque dans le système monétaire.

La chaîne de blocs peut-être soit publique, et donc accessible de tous, soit privée, auquel cas seul un groupe restreint d’utilisateurs y aura accès. Dans les deux cas, elle garantit une transparence totale car on peut aisément remonter la blockchain pour retrouver des informations antérieures tout en étant sur que rien n’aura pu être modifié. Initialement utilisée dans le secteur de la finance, on ne dénombre aujourd’hui plus ses applications qui touchent tous les secteurs d’activité.

Plus d’actus à ce sujet sont à venir, d’ici là n’hésitez pas à vous tenir informés via Twitter, LinkedIn et Facebook !

Une idée de produit numérique à mettre en pratique dans le domaine de l’agri/agro ? Contactez-nous.

 

Recherche

Catégories

Tags